samedi 28 mars 2009

La relève, les enfants de Bob Marley

Bob a reconnu treize enfants. Sharon a été adoptée à son mariage avec Rita en 1966. Ziggy, Stephen et Cedella sont les enfants de Rita, et les huit autres de maîtresses diverses. La plupart ont entrepris une carrière musicale, et avec succès pour Ky-Mani Marley, Damian Marley, Ziggy Marley et Stephen Marley notamment. Rohan Marley, marié à la chanteuse des Fugees, Lauryn Hill , est un ancien champion de football américain.

- Imani Carole, née le 22 mai 1963, avec Cheryl Murray ;

- Sharon, née le 23 novembre 1964, issue d'une union antérieure de Rita ;

- Cedella Marley née le 23 août 1967, avec Rita ;

- David "Ziggy", né le 17 octobre 1968, avec Rita ;

- Stephen, né le 20 avril 1972, avec Rita ;

- Robert "Robbie", né le 16 mai 1972, avec Pat Williams ;

- Rohan, né le 19 mai 1972, avec Janet Hunt ;

- Karen, née en 1973, avec Janet Bowen ;

- Julian, né le 4 juin 1975, avec Lucy Pounder ;

- Ky-Mani, né le 26 février 1976, avec Anita Belnavis ;

- Damian "Junior Gong", né le 21 juillet 1978, avec Cindy Breakspeare ;

- Makeda, née le 30 mai 1979, avec Yvette Crichton ;

- Djany, née le 4 aôut 1981, avec Yvette Crichton.


Damian "Jr Gong" Marley

« Jr Gong » n’est sans doute pas aussi évocateur que « Marley », mais Damian, le fils du mythique Bob, se cache sous ce nom et ce surnom.

Né en Jamaïque, le plus jeune fils de Bob Marley sort en 1996 son premier album, « Mr. Marley », produit par son frère Stephen. En 2001, il mélange la tradition paternelle à la modernité dans « Halfway Tree », élu Meilleur Album Reggae aux Grammy Awards. Le reggae jamaïcain, avec toute la force de sa basse, de sa batterie et de sa vision de la société, avec toute sa sensibilité, rencontre les rythmes du 21ème siècle, le rap américain et les sonorités hip-hop ou RnB.

« Welcome To Jamrock », sorti en 2005, conserve la mixité puisque Damien Marley collabore avec Nas pour le morceau « Road to Zion ». Dans son nouvel opus, le fils de Bob Marley ne se cantonne pas à un genre musical spécifique, mais introduit différentes saveurs sonores, et suit l’exemple de son père en s’intéressant aux problèmes sociaux, en chantant la vraie vie, en cultivant le message. Dans « Welcome To Jamrock », il aborde, loin des préoccupations commerciales, la pauvreté et la violence qui dévastent la Jamaïque. L’album, qui débute par « Confrontation », où la conviction d’un prêcheur de rue s’associe à l’intellect d’un économiste universitaire, est rempli de sons différents, selon la volonté de l’interprète.

« “Welcome To Jamrock” nous reflète ». Qui ? Tous les musiciens à l’âme rebelle. Damien Marley se voit comme un nouveau leader de la vieille école et voit son album comme un relais entre les anciens et la nouvelle génération. Avec ses chansons sur l’amour et la guerre, le descendant de Bob continue à donner de l’espoir.

David "Ziggy" Marley

Né le 17 octobre 1968 à Kingston en Jamaïque, c'est à 17 ans qu'il sort son premier album Play the game right en compagnie de The Melody Makers, formation dans laquelle il retrouve ses frères et soeurs. L'album sonne comme ceux de son père. En 1986, il sort son deuxième album Hey world! puis Conscious party en 1988, son meilleur disque enregistré avec The Melody Makers. Le single Tomorrow People est un succès ainsi que l'album suivant One bright day. Suivent en 1991 Jahmeyka et en 1993 Joy and blues. Parallèment, Ziggy Marley monte son propre label Ghetto Youth United à Kingston. En 1995, il enregistre Free like we want 2 B puis Fallen is Babylon et enfin, en 1999, The spirit of music. Trois autres enfants de Bob Marley font carrière dans la musique. Il s'agit de Damian, Julian et Ky-Mani Marley. L'artiste publie Dragonfly en 2003 puis Love Is My Religion..



Stephen Marley



Petit frère de Ziggy, Stephen Marley a tourné sa carrière du côté de la production avec à la clé déjà de nombreux succès comme "Chant Down Babylon" mais aussi des duos virtuels de son père ainsi qu'avec des rappeurs américains, et plus récemment l'album "Welcome To Jamrock", de Damian Marley.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire